La FASe publie un référentiel sur la prévention dans l’animation socioculturelle

Le site www.prevention-fase.ch a été ouvert fin 2017. Il détaille les bases des actions de prévention menées par la FASe. S’y ajoute un premier chapitre pratique, consacré aux technologies de l’information et de la communication 

Fin 2017, la Fondation genevoise pour l’animation socioculturelle (FASe) a mis en ligne ses connaissances et bonnes pratiques en matière de prévention. Le site www.prevention-fase.ch est le résultat d’une collecte de savoirs et d’expériences mis en œuvre sur le terrain par la fondation. Il détaille les valeurs qui balisent les pratiques de prévention au sein de 47 centres et 13 équipes THSM de la FASe. Il donne accès à des ressources, par exemple à des résumés d’actions menées sur le terrain.

Un guide pour les travailleurs sociaux

Le public cible de ce guide est constitué par les travailleuses sociales et les travailleurs sociaux, en particulier ceux et celles gravitant dans le monde de l’animation socioculturelle. Pour les responsables des services sociaux des communes, ou d’autres partenaires, cet outil peut par exemple les aider à mieux comprendre le travail de prévention mené dans le cadre de l’animation socioculturelle.

De quelle prévention parle-t-on? Il s’agit globalement de prévenir la rupture sociale, ce qui est la mission centrale de la FASe. Les actions de prévention touchent de nombreux domaines. On peut citer la prévention relative à l’abus d’alcool et de psychotropes, celle liée à une alimentation plus saine, ou encore celle liée aux discriminations de genre. La plateforme Internet répond aussi à des questions de méthode. Quand démarrer un projet ? Sur quelles bases et quelles observations le fonder ? Quelles sont les valeurs sine qua none à respecter ?

Un modèle pour analyser les niveaux d’action (reprendre la lecture)

www.prevention-fase.ch offre en outre un véritable  modèle d’analyse des pratiques et des projets, accompagné d’exemples concrets. Ce modèle prend la forme d’une pyramide inversée à 5 étages, dans laquelle les professionnel-e-es sont amené-e-s à situer ou prévoir les niveaux de leurs actions.

Un  premier chapitre sur les  technologies de l’information et de la communication alimente le site. Il est relié de façon dynamique avec le corpus théorique.  Sur ce socle, viendront s’ajouter au fil du temps des chapitres pratiques.

Menée avec l’appui de RADIX, centre national de compétences pour le développement et la mise en œuvre de mesures en santé publique et la Fédération genevoise pour la prévention de l’alcoolisme, le site constitue une ressource pour tous les animateurs et animatrices. Il positionne l’animation socioculturelle en tant qu’acteur de santé publique, de la promotion de la santé jusqu’à la réduction des risques.

Pour toute information, écrire à :