Nouvelle maison de quartier, pour nouveaux et nouvelles habitant-e-s

La commune de Lancy a investi plus de 5 millions de francs pour doter le quartier du Plateau – au Petit-Lancy – d’une nouvelle maison de quartier. L’idée est d’accompagner une zone en plein développement.

Le quartier du Plateau, au Petit-Lancy, avec sa zone villas et ses nouveaux immeubles dédiés au logement. Telle est la configuration qui a amené la commune de Lancy à construire une nouvelle maison de quartier (MQ) dans ces lieux. Elle vient en remplacement d’un bâtiment en préfabriqué qui a rempli cette même fonction cinq années durant.

La MQ a été inaugurée en septembre, en même temps qu’un nouveau poste pour des agents de police municipale, situé juste en face. La réalisation de cette demeure dotée de généreux espaces a impliqué les bénévoles et les professionnels de la MQ du Plateau dès le départ. «C’est fabuleux, on a été écoutés du début à la fin, se réjouit Daniel Favre, ancien conseiller municipal qui avait été appelé par les autorités lancéennes afin de créer l’association qui a lancé la MQ du Plateau.

Prévoir des salles pour différents publics (reprendre la lecture)

Animateurs et membres du comité sont allés visiter d’autres maisons de quartier de la Fondation genevoise pour l’animation socioculturelle (FASe) pour tenter de cibler quels sont les aménagements les plus utiles. «Nous avons mis en avant un besoin, celui de disposer de salles distinctes selon les tranches d’âge des utilisateurs. Autre point: la nécessité d’un accueil proche du bureau des professionnels, qui permette à chacun d’observer les va et vient», résume Daniel Favre.

Elaboration d’un programme, participation au jury d’un concours d’architecture: la démarche a pris «beaucoup de temps », admet le président du comité. Au final, les animateurs et animatrices ont emménagé dans un lieu doté de volumes très généreux, soit près de 800 mètres carrés de plancher. «Le message qui est donné est de poursuivre les activités existantes et de les adapter en fonction de la demande», explique Guy Musy, coordinateur de région à la FASe. «L’idée du politique a été d’anticiper le développement de ce quartier», précise Dominique Demierre, responsable du service des affaires sociales à Lancy.

Accompagner l’intégration de nouveaux et nouvelles habitant-e-s

Le Plateau, qui s’insère dans la zone des Marbriers, est en pleine mutation. «Il a vu sa population doubler ou tripler ces derniers dix ans et il va encore accueillir une dizaine de nouveaux immeubles. Une nouvelle école est prévue en lieu et place de l’ancienne MQ», résume le président du comité. Pour Daniel Favre, ce lieu d’animation aura un rôle très important à jouer dans le développement du quartier. «Il permettra notamment de favoriser l’intégration entre nouveaux et nouvelles arrivant-e-s et habitante-e-s de la zone villa», juge-t-il, en rêvant d’un plan Wahlen (ordonné durant la Seconde guerre mondial pour faire pousser des légumes dans des parcs, notamment: ndlr) à l’échelle locale, où des espaces en friche des villas seraient utilisés comme des jardins potagers par les habitants des immeubles, avec un marché aux légumes à la clef.

L’inauguration de la nouvelle MQ, le 30 septembre, s’est déroulée de façon conjointe à celle du poste de police. Elle a attiré environ 300 personnes. La publicité occasionnée par le lancement de ce nouvel espace a eu une première conséquence: l’accueil libre des mercredis après-midi a vu son public passer de 35 garçons et filles à 80 en moyenne. Un seul regret, l’absence d’un jardin à la MQ. Mais le Bois de la Bâtie est à 200 mètres à pied, se console l’ancien conseiller municipal.