Un centre de loisirs et de rencontres pour Veyrier

Après 2 années de mobilisation associative, Veyrier a obtenu son centre de loisirs et de rencontres. Le challenge: y réunir des habitants de Vessy, Pinchat et du village.

«Ce centre de loisirs et de rencontres est vraiment le résultat d’une mobilisation des habitants de la commune», se réjouit Thérèse Spack, présidente de l’association qui va gérer cet espace installé dans une maison au cœur du village de Veyrier. Créée au printemps 2014, l’association a commencé ses activités avant même l’ouverture officielle du centre, laquelle  a eu lieu le 17 novembre 2016. «La première raison de créer cette association était de prendre en compte les besoins des familles durant les vacances scolaires. Nous avons donc proposé 4 semaines de centre aéré l’été passé. Cette activité a été prise d’assaut.», se réjouit la présidente, dont le comité compte 9 membres.

Il n’y en a pas que pour les jeunes. Le comité du Centre de loisirs et de rencontre (CLR), qui  accueille en son sein des seniors va proposer aux aînés de la commune des moments de rencontre. Un accueil libre est aussi prévu deux fois par semaine en fin de journée.

Une tournée dans les écoles avec un four à pain

Un des challenges du CLR de Veyrier a trait à l’étalement des habitants sur trois pôles, que sont le village de Veyrier, Vessy et Pinchat. Des animations sont prévues en 2017 avec un four à pain mobile qui se déplacera dans les trois écoles de la commune, lesquelles recoupent ces régions. L’idée pour le comité et les animatrices socioculturelles de la FASe est de rencontrer les parents et les élèves autour de la fabrication de pain, indique Thérèse Spack. Ce sera une façon ludique de faire connaître l’association. Autres activités prévues par cette nouvelle équipe: la construction d’un bonhomme hiver avec la cérémonie idoine du feu en mars 2017. Une journée pour la Terre aura lieu en mai. Chaque semaine, un «Mercredi des mômes », soit une sortie à la carte pour les enfants, sera proposée aux habitants.

Des conseils apportés au comité par l’équipe TSHM de Veyrier et la FCLR

L’association du CLR de Veyrier, qui a profité dans ses démarches des conseils des deux TSHM de la FASe travaillant dans le local jeunes du village, a pu engager deux animatrices socio-culturelles à 70% et une secrétaire sociale à 10%. La Fondation des centres de loisirs a aussi épaulé l’association, notamment sur la manière de fonctionner d’un projet tripartite. Le CLR devrait à moyen terme prendre ses quartiers dans une nouvelle maison communale. Mais pas avant 5 ans, selon la présidente.